Nouvelle-Zélande

PVT en Nouvelle-Zélande : préparer son départ

En ce début d’année 2019, j’ai pris une grande décision. Alors que j’occupais un poste de rédactrice web en alternance pour l’obtention de mon Master, je me suis dit que la vie derrière un bureau n’était pas celle que je veux. En tout cas, pas pour l’instant. J’avais envie de voyage, envie de nature et d’aventure. Concrétiser un projet qui me faisait rêver. Vivre un rêve. Alors j’ai décidé que cette année serait l’année où je partirai. Ou ça ? Le choix a été vite fait : en Nouvelle-Zélande.

Puisque je n’avais aucune idée du temps que je souhaitais passer là-bas, je me suis dit que j’allais me donner l’opportunité d’y passer une année complète. Me voilà donc décidée à partir faire un PVT en Nouvelle-Zélande.

Tout cela annonce, je l’espère, l’arrivée de futurs nombreux articles autour de cette expérience. Mais, commençons par le commencement en nous intéressant à la préparation de ce départ, à la préparation de cette nouvelle vie à l’autre bout du monde.

Le premier article sera donc celui-ci, en espérant qu’il pourra servir et aider les âmes voyageuses qui voudraient tenter l’expérience d’un PVT en Nouvelle-Zélande, ou autre part sur notre jolie planète Terre.

RÉSERVER SON BILLET D’AVION

Préparer son voyage à l’autre bout du globe demande, bien évidemment, de réserver son billet d’avion. On pourrait très bien voyager en stop, mais bon, 24h de voyage, c’est déjà bien assez long comme ça non ? Pour réserver mon billet, je me suis tourné vers Le cercle des vacances, une agence de voyage sur-mesure. Ça a été très simple et rapide. Merci à Juliette pour son aide !

COMMENT EST-CE QUE ÇA S’EST PASSÉ ?

  1. J’ai téléphoné au Cercle des vacances et suis tombé sur Juliette.
  2. Je lui ai expliqué mon projet.
  3. Elle a regardé les billets d’avion disponibles dans la période que je lui ai donné et m’a proposé le moins cher.
  4. Après avoir accepté, j’ai reçu par mail une demande d’acompte de 200€ en attendant de payer le reste du billet.
  5. Une fois l’ensemble payé, j’ai reçu mon e-billet. Le tour était joué.

Au total, j’ai payé 1188€ pour un départ le 06 octobre depuis Paris, avec une escale de 3h à Doha et une arrivée à Auckland. Ce billet comprendre donc l’aller, un bagage de 30kg en soute, et un retour modifiable 2 fois sans frais. Une bonne affaire ! Ah oui, et je voyage avec Qatar Airways, le top du top.

OBTENIR SON PVT (PERMIS VISA TRAVAIL)

Afin de préparer au mieux ce PVT en Nouvelle-Zélande, j’ai consulté à de nombreuses reprises la bible du pvtiste. Et notamment pour l’obtention du visa puisque vous pouvez trouver sur ce site un guide complet détaillé sur comment remplir le formulaire pour faire la demande.

J’ai donc effectué ma demande, et une semaine plus tard, je recevais la grande nouvelle : mon visa est accepté ! Mais, normalement, il n’y a pas de raison de ne pas l’avoir (à moins d’avoir un casier judiciaire).

NB : une fois votre visa obtenu, vous avez un an pour entrer sur le territoire néo-zélandais. Une fois sur le territoire, votre visa est valable de nouveau durant une année entière.

SOUSCRIRE UNE ASSURANCE VOYAGE

Lorsque l’on voyage durant une longue période, il est important de penser à souscrire une assurance voyage. Nous ne sommes jamais à l’abri d’un incident et, selon les destinations, même le moins grave peut nous coûter très cher. Alors plutôt que de prendre le risque de se ruiner à cause d’un petit bobo, autant être assuré.

Pour mon assurance voyage, j’ai choisi Globe PVT, une assurance proposée par ACS en partenariat avec pvtistes.net. Elle offre une très bonne couverture, mais surtout, elle vous rembourse si jamais vous payez pour un an d’assurance et que vous rentrez plus tôt que prévu, quelle qu’en soit la raison. Ce n’est pas négligeable.

Pour 1 an en Nouvelle-Zélande, l’assurance me revient donc à 396€.

TROUVER UN POINT DE CHUTE

Vient ensuite le moment important de trouver ou dormir les premières nuits de son voyage. Je ne sais pas encore exactement ce que je vais faire en Nouvelle-Zélande, mais, s’il y a bien une chose que je sais, c’est que j’atterris à Auckland. C’est donc dans cette ville que mon aventure va commencer, et dans cette ville que je dois trouver un lit..

J’ai donc cherché une auberge de jeunesse bien notée pour y réserver mes 6 premières nuits. Pour celles et ceux que ça intéresse, j’ai choisi la Choice Backpackers. Ma mission pour ces premiers jours en Nouvelle-Zélande : me remettre du décalage horaire, effectuer les démarches administratives et, surtout, découvrir Auckland et ses environs.

PRÉPARER SON SAC À DOS

Nous y voilà. Et il s’agit là du point le plus compliqué, enfin je pense. En tout cas, c’est le plus compliqué lorsqu’on n’a pas l’habitude de voyager aussi longtemps. Une grande question se pose : que vais-je emmener ?

On a peur d’oublier une chose importante, il faut savoir faire les bons choix et se raisonner, car on n’a pas envie de se casser le dos en portant un sac trop lourd. Parce que oui, le premier choix à faire, c’est de choisir entre la valise et le sac à dos. Mais ce choix-là n’est pas si compliqué dès l’instant que l’on sait quel genre de voyage on entreprend. Pour un voyage itinérant, le sac à dos reste la meilleure solution, car il est bien plus simple à transporter.

Venons-en donc à mon sac à dos.

QUEL SAC À DOS CHOISIR ?

Mon choix s’est arrêté sur le modèle Forclaz 50L chez Décathlon, au prix de 80€. Et j’ai choisi le modèle Homme dont la couleur est beaucoup plus sympa et discrète que le modèle Femme. Surtout que c’est vraiment la seule différence qu’il y a entre les deux…

Le format 50L est idéal pour moi car je mesure 1m55, et si j’avais pris un plus gros sac, je n’aurai jamais réussi à le porter. Cependant, il faut qu’il soit suffisamment grand pour transporter tout ce dont je vais avoir besoin. 50L, c’est donc le format qui me convient le mieux.

QUE METTRE DANS SON SAC À DOS ?

La fameuse question. Pour m’aider, j’ai lu de nombreux articles et regardé de nombreuses vidéos sur YouTube. Au final, j’ai réussi à trouver quoi mettre dans mon sac à dos, en sachant que je risque de devoir acheter des petites choses au fur et à mesure de mon voyage et que les saisons passent (notamment pour l’hiver).

Mais voici la liste des choses avec lesquelles je pars :

listing

J’espère que ce premier article sur mon PVT vous aidera.
Je vous dis à très bientôt dans un prochain article ♡

Dans la même catégorie

Aucun commentaire

    Laissez un commentaire !